inauguration_frayere_16052018

Inauguration de la frayère naturelle du seuil de Roche sur la commune de Saint-Junien

 

Brocheton - Crédits photo FNPF L

Ce mercredi 16 mai 2018, la Fédération de la Haute-Vienne pour la pêche et la protection du milieu aquatique a organisé l’inauguration d’une frayère à brochet récemment restaurée sur les bords de Vienne à Saint-Junien (lieu-dit Roche).

Suite au changement morphologique de la Vienne, la frayère n’était plus inondée correctement pour la reproduction des poissons. Un réaménagement de sa connexion à la Vienne et un terrassement de la zone inondée ont été effectués pour améliorer la fonctionnalité globale de ce site remarquable.

Une pêche à l’électricité démontrant la présence d’alevins de brochets a été réalisée. Cette reproduction naturelle permet donc de mettre en évidence l’efficacité et la pertinence des travaux.

Ce projet, financé par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, la Région Nouvelle Aquitaine et les collectivités piscicoles, a été réalisé dans le cadre du Contrat Territorial Milieux Aquatiques Vienne médiane porté par le Syndicat d’Aménagement du Bassin de la Vienne et le Syndicat Mixte Vienne Gorre. La Fédération, quant à elle, a assuré la maîtrise d’ouvrage.

Réunis en bords de Vienne, ils étaient nombreux autour de Paul Duchez, Président de la Fédération, pour juger de la pertinence de ces réalisations. Pierre Allard, Maire de Saint-Junien, et ses adjoints ; Sylvie Tuyeras, Maire de Saint-Brice-sur-Vienne ; Yves Raymondaud, Vice-président du Conseil départemental de la Haute-Vienne ; Yoann Brizard, représentant du Syndicat d’aménagement du Bassin de la Vienne ainsi que de nombreux représentants de la pêche associative ont salué et apprécié l’importance de ces initiatives.

Cet évènement a également été l’occasion pour Jean-Christophe Boireau, Secrétaire fédéral, de présenter l’ambitieux plan de développement de la Vienne en seconde catégorie.

En effet, parmi les grandes ambitions poursuivies actuellement par la Fédération, figure la mise en place d’un projet de développement halieutique et piscicole de la Vienne, rivière symbolique de notre département.

Cette volonté politique forte s’inscrit dans le cadre du Schéma Départemental de Développement du Loisir Pêche (SDDLP) qui comprend la mise en place de nombreuses actions visant à développer le potentiel pêche de la Haute-Vienne.

La Vienne en seconde catégorie s’étend sur 75 km dans le département soit 150 km de berges et une superficie proche de celle du Lac de Vassivière ! Le considérable potentiel de cette rivière doit être valorisé. Un immense chantier réparti sur 5 ans vise à réhabiliter tous les secteurs de pêche entre Saint-Léonard-de-Noblat et Saint-Junien, tant au niveau des accès, des mises à l’eau (bateau, float-tube, kayak …) que des frayères. Tout doit être fait pour qu’à nouveau les pêcheurs puissent se réapproprier les berges de la Vienne et faire valoir le potentiel touristique pêche de cette rivière au niveau national.

Un état des lieux permettant d’identifier les points forts et faibles a été réalisé, ce qui a permis de mettre en évidence les perspectives d’évolutions possibles. Ce programme de dynamisation des potentialités halieutiques de la Vienne implique tous les acteurs concernés, au premier rang desquels les structures associatives de la pêche, les professionnels de la pêche, les pêcheurs eux-mêmes ainsi que les partenaires techniques et institutionnels de la Fédération.

Les droits de pêche, la réglementation, les caractéristiques de la rivière selon les endroits (largeur du cours d’eau, nature du substrat, peuplement piscicole etc.) seront autant d’éléments à prendre en compte dans la spécialisation de certains parcours : certains secteurs étant plus favorables à la pratique de la pêche au coup alors que d’autres sont plus adaptés à la pêche des carnassiers ou de la carpe de nuit.

L’ensemble de ces informations sera compilé sur une carte interactive et évolutive et sera accessible sur le site de la Fédération dans les prochaines semaines. A terme, l’ambition de cet outil est d’être le plus exhaustif possible pour répondre à tous les besoins des pêcheurs hauts-viennois. Ce projet comprendra également un certain nombre d’aménagements tels que la mise en place d’aires de pêche sécurisées, la création de mises à l’eau, etc.

Toutes ces actions seront détaillées au fur et à mesure de l’avancement du projet qui sera décliné sur d’autres bassins versants, tel que la Gartempe.