Bannière FB

1er mai : retrouvailles avec le brochet !

image1-4Les mordus de carnassiers vont pouvoir s’en donner à cœur joie !

Il y a deux moments forts dans l’année pour un pêcheur : l’ouverture de la pêche de la truite en mars et celle du brochet en mai. Les passionnés de pêche des carnassiers sont de plus en plus nombreux et ils attendent tous ce 1er mai avec impatience ! Ce sera le moment de ressortir les leurres et les vifs qui seront de nouveau autorisés en deuxième catégorie piscicole (techniques interdites pendant la période de fermeture, permettant ainsi aux carnassiers de se reproduire en toute quiétude).

Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de secteurs à carnassiers réputés, tous seront prêts à prospecter les rivières et les plans d’eau du département. La Gartempe ou la Vienne, le lac de Saint-Pardoux (où la pêche sera de nouveau autorisée à partir du 1er mai après plusieurs mois de fermeture suite à la vidange d’octobre 2017), de Vassivière, les barrages de la Maulde, du Taurion, le choix est vaste pour les mordus et ils le savent. La Haute-Vienne offre un patrimoine halieutique où il est possible de pratiquer toutes les techniques et de se faire plaisir. Que ce soit du bord, en bateau ou en float-tube, en pleine nature ou en ville (comme le street-fishing sur la Vienne dans la traversée de Limoges ou à Saint-Junien), chacun trouvera son bonheur pour marquer comme il se doit ses retrouvailles avec le brochet.

Rappelons que la taille minimale de capture du brochet est fixée à 60 cm et que seules deux prises par jour et par pêcheur sont autorisées !

Encore un peu de patience pour les amateurs de sandre, il faudra attendre le samedi 9 juin pour pouvoir taquiner ce carnassier. Bon à savoir : il ne faut absolument pas les déranger lors de leur reproduction, si vous capturez un sandre pendant qu’il protège son nid, cela engendra inévitablement la mort du frai tout entier.

L’ouverture de la pêche du black-bass aura lieu quant à elle le 7 juillet.

Rappel : un quota journalier de 3 carnassiers (black-bass, sandres, brochets) dont 2 brochets maximum s’applique pour chaque pêcheur en seconde catégorie.

Pour ceux qui préfèrent pêcher la truite, des lâchers de truites arc-en-ciel auront lieu pour le week-end du 5 mai sur les plans d’eau gérés par la Fédération : Ambazac, Bessines-Sagnat, Bussière-Galant, Châteauneuf la Forêt, Folles-Laurière, Ladignac le Long, La Croisille sur Briance, La Jonchère, Lussac les Eglises, Peyrat le Château, Rochechouart, Saint-Germain les Belles, Saint-Sornin Leulac, Saint-Paul, Saint-Yrieix la Perche. Interdiction de pêcher sur ces plans d’eau les jeudi 3 et vendredi 4 mai, jours des lâchers. Ouverture de la pêche pour tous le samedi 5 mai à l’heure légale.

Peu importe le type de pêche, la carte est obligatoire ! Que ce soit pour l’année: adulte (96 euros ou 74 euros), femme (33 euros), 12-18 ans (20 euros), moins de 12 ans (6 euros) ou temporaire : journée (12 euros), hebdomadaire (32 euros) ; toutes les cartes sont en vente chez les dépositaires habituels (liste des dépositaires), au siège de la Fédération (31 rue Jules Noël à Limoges) ou accessible de chez soi 7j/7, 24h/24 sur www.cartedepeche.fr !