rupture_ecoulement

Sécheresse : premières mesures de restrictions en Haute-Vienne

photo_illustration_secheresse
Photo d’illustration – rupture d’écoulement

Extrait de l’arrêté préfectoral du 26 juin 2017


Suite au fort déficit pluviométrique constaté dans le département depuis le début de l’année, plusieurs cours d’eau du département ont atteint leurs seuils d’alerte ou de crise.
Considérant l’absence de précipitations significatives prévues dans les prochains jours, les mesures suivantes de restrictions des usages de l’eau sont prises sur l’ensemble des communes du département :


– interdiction d’arrosage des terrains de sport, pelouses, espaces verts et jardins potagers et d’agrément, de 8 h à 20 h,
– interdiction de lavage des véhicules, hors stations de lavage spécialisées, sauf obligations professionnelles,
– interdiction de remplissage des piscines existantes, hors construction en cours à la date de signature de l’arrêté portant prescription des mesures de restrictions d’usage de l’eau, sauf renouvellement d’eau partiel pour des impératifs sanitaires (piscines ouvertes au public),
– interdiction du lavage des trottoirs et voies publiques, hors impératifs sanitaires,
– interdiction de tout prélèvement dans les cours d’eau et les eaux souterraines, de 9 h à 19 h, hors usages prioritaires type alimentation en eau potable, abreuvement du bétail, maraîchage, horticulture, défense incendie et industriels régis par une décision administrative,
– interdiction des vannages et éclusages des seuils,
– interdiction de remplissage et de vidange des plans d’eau hors retenues hydroélectriques.


D’autre part, il est rappelé l’obligation stricte du respect du débit réservé à l’aval des plans d’eau ou du débit entrant si celui-ci est inférieur.

Les différents services exerçant les missions de police de l’eau et avec les forces de l’ordre classiques exerceront une veille attentive et des contrôles spécifiques afin de faire assurer le respect des mesures de restriction. Ces contrôles seront plutôt ciblés sur les périmètres et territoires dans lesquels la situation se révèle la plus critique.


Ces mesures pourront être révisées en fonction de l’évolution de la situation, notamment pour la pratique de la pêche. Aucune fermeture n’est encore prévue à ce jour.