frayere_brochet_brignac

Création d’une frayère à brochet

panneau_frayere_brignac
Panneau explicatif à retrouver sur place.

La Fédération de la Haute-Vienne pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique vient de finaliser la création d’une frayère à brochet sur la Vienne à Brignac (commune de Royères).

Ce projet a été réalisé dans le cadre du Contrat Territorial Vienne amont porté par le Parc Naturel Régional de Millevaches et l’Etablissement Public Territorial du Bassin de la Vienne.

Pour se reproduire dans les meilleures conditions, le brochet doit avoir accès à une zone de ponte adaptée (prairie inondée, herbiers, niveau d’eau stable …). Cependant certaines conditions réduisent à néant les frayères naturelles compromettant ainsi sa reproduction : présence de barrages, seuils, écluses, asséchement de zones humides …

La frayère semi-naturelle, d’une superficie de 820 m², créée sur ce secteur propice de la Vienne offre donc au brochet et aux poissons ayant besoin d’herbiers pour se reproduire (carpes, tanches, gardons …) une zone de ponte favorable.

Ces travaux réalisés pour un montant total de 14 220 euros, ont été financés par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne (50 %), la Région Limousin (20 %), EDF Unité de Production Centre (15 %), la Fédération Nationale de la Pêche en France (9 %) et la Fédération de pêche de la Haute-Vienne (6 %).

Les pêcheurs s’investissent dans la protection du milieu aquatique avec cet ouvrage qui pérennisera la survie du super prédateur brochet dont l’espèce est fragile et menacée.

A venir : la pose de clôture et l’ouverture de la frayère à la Vienne.

 

frayere_brochet

Pendant la phase de terrassement.

frayere_brochet_3
Pendant les travaux.
frayere_brochet_2
Pendant les travaux.
frayere_brochet_1
Pendant les travaux. Partie permettant de relier la frayère à la Vienne.
frayere_brochet_4
Résultat après les travaux (la végétation va se développer peu à peu).
frayere_brochet
La végétation s’est développée, la frayère prend forme peu à peu.
frayere_brochet_vienne_brignac
La végétation s’est développée, la frayère prend forme peu à peu.